Église patrimoniale

Église Sainte-Anne-de-PrescottL'église a donné naissance au village.

Le village de Ste-Anne-de-Precott doit ses origines au chantier de la construction de l'église. Se sont greffés aux maisons des travailleurs, un magasin général, une forge et d’autres commerces.

Nous tenons à souligner qu’avant la fondation du village, une belle petite église protestante en brique rouge fut construite dans la campagne, en 1865. Elle existe toujours, il s’agit de l’actuelle Église Unie, qui se trouve à l’entrée ouest du village.

Livre illustré sur l'Église

Plus de 200 personnes ont assisté au lancement d’un livre de qualité professionnelle qui documente soigneusement les caractéristiques de l’église patrimoniale de Sainte-Anne-de-Prescott. Intitulé Une église, un monument, une merveille, ce livre, publié en 2004 dans la foulée des grands travaux de restauration de 2002-03, rassemble une série d’articles sur l’histoire, la symbolique et la valeur artistique des principales composantes de l’église. Il renferme une centaine de photos ainsi que des plans, illustrations et documents anciens.

Lors du lancement du livre, le conférencier invité était Michel Prévost, archiviste en chef de l’Université d’Ottawa et grand passionné du patrimoine a mentionné que « Vous pouvez être fiers de la restauration de votre église et du lancement de votre livre. Vous êtes un bel exemple d'une petite communauté francophone qui peut faire de grandes choses! Votre livre devrait figurer parmi la collection de tous les amateurs d’histoire, d’art et d’architecture. »

Ce livre ne coûte que 20$ et s’offre très bien en cadeau à toute personne qui a des racines à Ste-Anne ou s’intéresse à l’histoire. Vous pouvez l’acheter en contactant la paroisse au (613) 674-2911 ou envoyer un courriel au : steanneont@gmail.com

Prix du patrimoine pour la restauration intérieure de l'église

La paroisse a reçu le prestigieux Prix du patrimoine Roger-Bernard, décerné par le Regroupement des organismes du patrimoine franco-ontarien en 2004, en reconnaissance des grands travaux de restauration de l’intérieur de l’église en 2002–2003. Ce prix souligne la contribution exceptionnelle de la paroisse à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine de l’Ontario français.

Les convives ont pu admirer les fresques du célèbre artiste-peintre-décorateur T.-X. Renaud, et entendre l’orgue Casavant. Tout cela et plus encore est documenté dans le livre susmentionné.

L’orgue Casavant reconnu instrument historique exceptionnel

L’orgue Casavant de l’église de Ste-Anne-de-Prescott date de 1897. Il est le 85e instrument de la célèbre firme québécoise Casavant Frères qui a construit près de 4 000 orgues que l’on retrouve à travers le monde.

En 2007, lors du 110e anniversaire de l’orgue, la paroisse a reçu deux certificats attestant de sa grande valeur historique. Un premier a été décerné par le Collège royal canadien des organistes qui a désigné l’orgue comme un instrument historique à mettre en valeur et à préserver. Le deuxième certificat de reconnaissance a été attribué par la Organ Historical Society aux États-Unis qui a conféré cet honneur à moins de 400 orgues dans toute l’Amérique du Nord.

Les deux organismes ont attribué à l’orgue les plus hautes notes. Ces distinctions prestigieuses sont décernées à la paroisse parce que l’orgue a été conservé à l’état original et qu’il est utilisé de façon continue depuis qu’il a été installé en 1897. Il s’agit de l’un des plus vieux instruments de cette facture encore utilisés dans un lieu de culte. Nous vous invitons à la messe de dimanche pour l’entendre tonner. Laissez-vous vibrer au son divin ...

Le toit de l'église repeint en 2011; l'entrée repavée en 2012

Poursuivant les travaux, cette fois par souci de l’extérieur du bâtiment, la toiture, en tôle ancienne argentée, a été repeinte et réparée en 2011. Elle brille et égaye le coeur de tous les passants.  L'asphalte de l'entrée fut refait l'année suivante.

 

mort saint joseph ste-anne-de-prescott

La toile La mort de Saint Joseph restaurée en 2013.  La toile L'Annonciation restaurée en 2016

Ces deux toiles présentent une valeur patrimoniale importante aux yeux des Annaprescottois et Annaprescottoises. Elles ont été peintes par l’artiste Toussaint-Xénophon Renaud (1860-1946), considéré comme étant l’un des grands décorateurs d’églises de son époque. Renaud a peint quelque 200 lieux de culte au Québec, en Ontario et aux États-Unis, mais il reste relativement peu de traces de son œuvre aujourd’hui.

Placées dans les transepts, elles arboraient, à l'origine, un cadre de pierres en trompe-l’œil qui donnait l’impression de regarder à travers une fenêtre.  Cet aspect a été éclipsé lors de travaux subséquents.

Mais, grâce à deux levées de fonds, en 2013 et 2016, l’encadrement original a pu resurgir grâce au travail d’artistes experts qui ont gratté les couches de peinture superposées, pour retrouver leur splendeur originel de 1914.